Partenaire de LAMOTO

Historique de l'Association de MOtards de TOurisme - LAMOTO


1996 - L’accouchement assisté


L’aventure de LA.MO.TO. commence vers fin 1996 quand la commission de Tourisme de la Fédération Française de Moto (FFM), délégataire du Ministère en charge des Sports afin de promouvoir l'activité motocycliste dans toute la France, décide de lancer la carte avantage moto. Celle-ci doit permettre à des motocyclistes de clubs ainsi qu’a des personnes indépendantes ou isolées de rejoindre le mouvement de tourisme fédéral. Cette carte devant également apporter des prestations à ses détenteurs.
Très vite, il devient évident qu’une structure doit se mettre en place dans le cadre de la FFM pour s’occuper de manière spécialisée des motocyclistes de route. La FFM en effet, dans sa configuration orientée vers les épreuves moto sur terrains homologués, ne pouvait pas d'emblée intégrer ces nouveaux arrivants.
L’Association des Motards de Tourisme voit donc le jour et une première assemblée constitutive, organisée dans les locaux de la FFM, pose les bases du mouvement de tourisme fédéral.


Les premières maladies infantiles (premiers pas)


Sous la direction de Christian SARDIN, l’association va se mettre en place et se structurer, non sans quelques petits accrocs et remises en cause. Il est vrai que lancer une organisation d’envergure nationale en période de « paix », (en faisant par exemple référence à la FFMC, créée pour défendre les motards contre l’imposition d’une vignette moto) c’est à dire sans sujet vraiment très « porteur » (rien de trop particulier à défendre !) n’est pas une chose des plus faciles.
Certaines divergences de vue se font sentir et les premières années et vont être l’occasion de quelques débats animés (pour ne pas dire houleux !) desquels se dégageront les axes principaux de développement de LAMOTO.


2001 - L’adolescence (échauffement)


Une activité intense va se déployer (présence accrue dans de nombreux domaines ) toujours avec de la bonne volonté mais sous une structuration perfectible. Comme beaucoup de mouvements dans leur période de croissance, des courants divergents s’opposent. La base n’est pas encore assez solide pour laisser le mouvement s’exprimer dans plusieurs directions différentes. Dans le courant de l’année 2001, une nouvelle stratégie et une équipe remaniée se met en place, sous l’impulsion d’un nouveau président Alain BONHOMME.


L’age de raison ?


Grâce au travail et à l’expérience accumulée lors des premières années de fonctionnement, la nouvelle équipe va s’atteler à construire une stratégie d’actions plus concrètes et plus structurées.
Parmi les décisions stratégiques de cette fin d’année 2001, la décision de se lancer dans une réelle politique de maillage territorial marque le début de l’aventure des Relais Départementaux.